Aléa deluxe

by emboe

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €6 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    INCLUDES A FREE CD FOR ANY ORDER !

    Includes unlimited streaming of Aléa deluxe via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 1 day

      €10 EUR

     

1.
Still 03:46
2.
Drowned 03:15
3.
Bad Fever 01:59
4.
Crash Rain 01:52
5.
6.
Cosmic Freak 02:38
7.
8.
Cold Clown 03:51
9.
Pink Pussy 04:21
10.
In Like Dead 03:51
11.
12.
13.
Cacatoes 03:26
14.
15.
16.
17.
Shot Groove 02:30
18.
Gosasys 04:59
19.
Lowbig 03:33
20.
21.
22.
23.

about

Dark, sexy, intimate, noisy, Emmanuel Boeuf (sons of frida, A shape, Dernière transmission) leaves guitars for electronic music with Aléa Deluxe. Sonic Youth And Rihanna together at last

credits

released September 15, 2017

Composed, recorded and mixed by Emmanuel Boeuf
Mastering by Nicolas Dick
Graphics by Christophe Feray & Emmanuel Boeuf
Graphic conception by Romain Piegay

atypeek records
www.atypeekmusic.com

Zero egal petit interieur records
zeroegalpetitinterieur.bandcamp.com


**************************************************************

CHRONIQUES / REPORTS

Bien entendu, nous retrouvons sur Alea les douze compositions qui ont fait l'objet des textes antérieurs mais on en découvre surtout onze nouveaux. Sur le fond, c'est sans surprises majeures : Emboe explore toujours la musique électronique mais il le fait avec la fraîcheur, pour ne pas dire la naïveté qui pourrait être comprise comme péjorative, de ceux qui se lancent dans quelque chose de nouveau, sans retenue, sans a priori ni barrières. Du coup, il y a des flamboyances dont on ne sait pas si elles sont plus redevables à l'instinct qu'à la réflexion (les excellents "Still" et "Drowned" qui ouvrent l'album), du minimalisme chaotique ("Cosmic Freak"), des relents de Cold Wave qui sentent le tabac froid et la bière rance ("In Like Dead", "Gosasys") avec une basse sans âme qui claque, des espaces vierges où l'on avance en aveugle ("Cacatoes"), des grosses pièces hypnotiques ("Mastic Dead"), de la mélancolie ("Lowbig", "Hope to See You Again") : du vivant.
Quand on y pense, ces vingt-trois titres, de durée et de complexité inégale, ont dû demander un énorme travail d'écriture à Emboe. Déjà parce qu'ils le sortent de sa zone de confort guitaristique, ce qui implique un important travail d'appropriation des machines, une personnalisation du son, ensuite parce que l'on devine derrière ses rythmes les nuits blanches, les petits matins blafards où l'œil cerné n'en peut plus de remodeler les pistes, peut-être aussi le raz le bol, la frustration face à une boucle qui ne fonctionne pas, une sonorité qui ne prendrait pas la dimension souhaitée mais également la joie simple devant un beat qui tourne, un gimmick bizarre qui jaillit comme une fulgurance, à la fois éphémère et sublime.
Pour moi qui ai toujours un orteil dans la musique Electro, j'ai tendance à assimiler Alea à ce qui se faisait dans les années 90 : ici, pas de glitch ou de trucs foncièrement modernes. Le propos est simple, dépouillé mais il en sort une forme de vérité qui, elle, est transverse aux époques : aller au bout de ses idées (non, pas de ses rêves), seul, en acceptant les défauts qu'une oreille extérieure aurait pu gommer mais tout en pouvant être fier du travail accompli, en artisan sincère.
Comme je suis un privilégié, j'ai reçu la très belle édition Digipack, ce dont je remercie Manu. Pour moi, Alea a tout pour faire date dans la carrière d'Emboe, j'ai hâte de connaître la suite.
Arno Vice - Xsilence.net

**************************************************************************
(...)"quand il convoque My Bloody Valentine, maîtres ès maltraitance guitaristique, dans ses lentes progressions éthérées et saturées (« Somebody In The Clouds ») où peut parfois débarquer sans coup férir un beat geignard, voire génial (« Cacatoes »). Sadique et narquois quand il nous renvoie à nos heures d’ado loser se déhanchant laborieusement sur une house music entrainante à défaut d’être finaude (« Mastic Dead »), ou lorsqu’il nous pousse à la consommation de psychotropes en délivrant un groove subtil et hallucinatoire (« Pink Pussy »). Monstrueusement sadique également quand il nous inflige une basse dont on est bien incapable de se défaire (« Gosasys »), ou lorsqu’il nous livre cette superbe fin d’album (« Hope To See You Again », « Wicked Lovers ») chargée de mélancolie qui nous poussera à remettre le couvert et à repasser ainsi par tous les sentiments contraires qui nous traversent au cours de cette longue épopée...“ (...)
www.exitmusik.com - JL

*************************************************************
Nouvelle escapade en solo sous le nom d’Emboe pour Emmanuel Bœuf, guitariste du groupe Sons Of Frida. Son album porte bien son nom, car le mot Deluxe décrit bien sa musique électronique. Emboe travaille le son, tel un artisan pour lui donner de la matière, de la chaleur, de la grandeur et beaucoup d’espace. Ses sons électroniques nous portent très loin dans une dimension 3D où il n’y a aucun murs/portes/fenêtres. Sans tomber dans l’ambiant prévisible, ses compos ont beaucoup de coffre et de volume. Chaque détail sonore a sa petite magie mélodique qui fait plaisir à entendre. Parfois dub dans le rythme, ses pastilles mentholés font des pirouettes entre les vagues techno et électro. Quelque part entre Tricky (pour le côté parfois éthéré), Plaid, Coil, Georgio Moroder et Brian Eno, les 22 plages mouvementés d’ Emboe ont cette magie qui nous éblouis à chaque minute (chaque seconde, c’est trop prétentieux). Sur la jaquette intérieure de la pochette, il est indiqué « Improvisé, enregistré et mixé par Emmanuel Bœuf d’octobre 2016 à février 2017 ». Coté improvisation, on peut dire que notre artiste est très à l’aise pour la rendre accessible son travail, car sa musique improvisée ne tombe pas un seul instant dans l’expérimental « prise de tête ». Au contraire, on est souvent porté, limite en transe par ses collages mélodiques toujours surprenants. Dans le style « musique électronique », cet album est une belle réussite que l’on vous recommande d’écouter au plus vite
www.foutraque.com - Pascal Larsen

*********************************************************************************
En janvier 2016, Addict-Culture était partie à la rencontre d’Emmanuel Boeuf, musicien français passionnant et passionné, actif depuis une bonne vingtaine d’années en solo ou en groupe (Dernière Transmission, Sons Of Frida, A Shape).

C’est donc avec un plaisir immense que nous nous penchons aujourd’hui sur Alèa Deluxe, son nouveau et copieux projet, sous le nom d’Emboe disponible depuis le 15 septembre sur son bandcamp ou chez Zéro Egal Petit Intérieur.

A l’origine, Alèa est une suite de quatre EP parus entre octobre 2016 et janvier 2017, soit un par mois, si vous avez bien compté ! Comme l’homme n’est pas avare de ses efforts, il regroupe les 12 titres sur un seul et unique album, avec, histoire de confirmer sa boulimie musicale, complétés de 11 titres supplémentaires.

En bon fan de Rihanna, Public Enemy et Sonic Youth, Emboe perpétue le mélange des genres, embarque l’expérimental sur les dance-floors dans un drôle de voyage musical.

Quasiment instrumental à quelques exceptions près (le très beau Neverskin portée par la voix de Sasha Andres, la chanteuse d’Heliogabale), l’électro selon Emboe se fait mystérieuse (Just Your Shoulder), parfois bancale et mal léchée, souvent fascinante voire hypnotique (Pink Pussy), toujours profondément humaine, même dans ses versants les plus noise.
L’excellent et bien nommé Cold Clown pourrait résumer l’album, entre rires et larmes, des tranches de vie contées par de drôles de machine.
Alèa Deluxe étonne et bouscule l’auditeur audacieux.
www.addict-culture.com

license

tags

about

emboe Ile-de-France, France

Emboe is A noise / dark / ambiant / experimental project by Emmanuel Boeuf (derniere transmission,sons of frida, A shape) since 1997 to ....

between experimental noise and hushed ambiant sounds

contact / help

Contact emboe

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like emboe, you may also like: